vers une équitation sans mors Index du Forum vers une équitation sans mors
Forum de l'Association Française d'Equitation Sans Mors
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

dressage sans mors - réflexions, débat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    vers une équitation sans mors Index du Forum -> L'équitation sans mors -> Le travail du cheval sans mors
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
effusion


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2010
Messages: 26
Localisation: Metz
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 17:57 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Bonjour,


J'ouvre le débat Mr. Green  . Sur un forum dont je ne citerai pas le nom, un forum très fermé sur lui-même, à chaque fois qu'il y a un post sur le non-mors, des gens prennent immédiatement la parole en affirmant que dressage sans mors, non c'est pas possible ! Donc vos arguments, à chaque fois, tombent à l'eau.


Etes-vous d'accord, par exemple, pour cette explication mettant en exergue la vision de Baucher : Le moteur c'est l'impulsion, mais avant tout le plus important est de libérer le cheval de son inflexion naturelle, de ses raideurs. Et pour cela les anciens ont toujours su qu'il fallait partir de la mâchoire, dont l'utilisation d'une embouchure adaptée favorisait le jeu naturel, débloquant les raideurs d'encolure, permettant enfin par le jeu de l'épaule en dedans au cheval de se libérer de son inflexion naturelle. C'est une fois que l'on a obtenu cela que l'on peut appeler les postérieurs sous la masse, et donc étirer la ligne de dos avec un cheval réellement dressé.

Un cheval qui avance, c'est un préalable, cela leur délie les angles articulaires, mais pour qu'ils se mettent à vraiment s'arrondir, il faut assouplir, et pour cela le mors reste le moyen le plus efficace que l'on ait trouvé jusqu'à présent pour que le cheval relâche ses tensions.

Baucher entre autre l'a particulièrement mis en évidence, mais toutes les autres écoles d'équitation connaissent aussi l'importance d'une mâchoire décontractée si l'on veut progresser en dressage.



Moi, on m'a toujours appris le contraire : l'impulsion et le reste suivra. La décontraction de la mâchoire cela venait surtout de par l'engagement des postérieurs.


Qui dresse sans mors ici ? Quelles sont vos impressions ? 


Sinon, je pense me mettre un jour à Philippe Karl (mais ça, une fois que mon année universitaire sera fini, j'ai trop de travail...je n'ai même plus le temps d'aller voir les chevaux...) mais je cherchai d'autres pistes, d'autres auteurs qui ont écrit sur le dressage, leurs méthodes...Je cherche notamment l'année prochaine (m'enfin du moins pour septembre 2012) un instructeur qui pourrait me donner un stage de dressage sans mors...


Autre question, intrusive du coup, mais j'en profite : qui a testé les longues rênes ? Est-ce bien sur des sols inégaux (pas d'installations à l'écurie), en balade? En attendant je veux travailler un cheval dont je peux m'occuper n'importe quand, le problème, comme il est très gros (c'est que moi qui le monte, mais là comme je rentre une fois par mois, ce sont des petites choses à pied, une petite balade à pied, une séance gratouilles...) je ne peux rien lui demander d'intensif. Est-ce conseillé pour les chevaux obèses ?
Merci beaucoup Smile


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Mar - 17:57 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DiegoMulot
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 1 223
Localisation: Rhone Alpes
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 16 Mar - 01:22 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Quand tu dis dressage je pense que tu veux parler de la haute école ?


Parceque sinon, peut on dire qu'un cheval qui va crapahuter dans la montagne et s'avaler des dénivellés de oufs n'appelle pas ses postérieurs sous sa masse ?
_________________
on éperonne toujours un cheval qui galope !


Revenir en haut
DiegoMulot
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 1 223
Localisation: Rhone Alpes
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 16 Mar - 01:23 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

ha part ça philippe Karl je suis assez fan !!! Okay
_________________
on éperonne toujours un cheval qui galope !


Revenir en haut
jak


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 41
Localisation: pyrénnées
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Mar - 20:16 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

bonjour
effusion ,j'ai vu le post dont tu parle avec la cacophonie habituelle.L'équitation est un monde merveilleux où tout et son contraire sera dit.Cette réflexion a été dite et écrite il y a plus d'un siècle et elle est toujours vraie.
Néammoins je m'étonne que tu fasse un lien entre dressage et mors.Ce sont deux questions différentes.J'aurai aimé que ta question soit du genre: "aprés avoir dressé votre cheval , mettez-vous un mors et si oui lequel?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GingerFox


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2012
Messages: 77
Localisation: Bourges
Féminin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 13 Avr - 11:15 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

 
Citation:

 "aprés avoir dressé votre cheval , mettez-vous un mors et si oui lequel?"


Pourquoi? Pour le "dresser", il faut obligatoirement un mors?
(Je dis ça car j'ai débourré, et je débourre, toujours sans mors...)


Personnellement, je ne fais pas de dressage de Haute Ecole. (Ca ne m'intéresse pas, et je vois mal "ma tonne" arriver en concours de dressage... LOL)
Mais la décontraction et le placement du cheval, c'est indispensable pour toute activité équestre sérieusement effectuée (balade avec ses franchissement de fossés... si le cheval est mal engagé, on est foutu... débardage et ses chocs/à-coups... pareil, si le cheval est mal mis, il se blesse)

Pour moi, la vraie décontraction du cheval ne vient pas de son abrutissement, de sa soumission absolue à un mors (il cesse de lutter -> par la force des choses il est "détendu" au moins physiquement), mais d'une vraie confiance que le cheval place en l'Homme. Ca, ça se gagne en travaillant à pied, et aussi avec des contacts "sociaux", tout simplement: caresses, brosser, nourrir... Une pomme est toujours meilleure venant de la main d'un ami!

Une fois le cheval totalement détendu face à l'Homme, celui-ci peut lui demander des exercices: le cheval ne chauffera pas et ne se crispera pas. Les enrênements coercitifs pour "faire plier le cheval", c'est des pansements sur une jambe en bois. On "retourne le cheval dans le bon sens" et c'est parti. Dès qu'on enlève l'enrênement, soit il reste crispé dans "le bon sens", soit il repart à l'opposé...

Pour donner une vraie bonne posture, un vrai rassemblé, il faut que le cheval se soit musclé.

Pour ça, on peut commencer logiquement par le laisser au paddock (type paddock-paradise) ou au pré, avec un ou des copains: en jouant, en caracolant, il fait des figures de haute école sans même s'en rendre compte. Il se muscle naturellement et avec plaisir.
Quand on vient à "travailler", il ne faut jamais le pousser plus loin que ce à quoi il est prêt musculairement (et mentalement). Sinon on le "casse". Mais un cheval "tonique" et bien dans ses sabots donne souvent tout ce qu'il a "dans le ventre", s'il est récompensé de ses efforts. Les chevaux ne sont pas naturellement paresseux, c'est souvent l'Homme qui ne leur donne pas envie de travailler!!

Quand je vois les "pros" dompter leur monture à coup de cisaillements dans la bouche avec des doubles-mors hyper-sévères, leur coller des grands matraquages de cravache partout sur le corps... et dire ensuite qu'ils aiment le cheval, je ne sais pas si je dois rire, pleurer, ou dégueuler... Mad
C'est ces mêmes gens qui vantent les instruments de douleur pour le cheval, sa maltraitance... vantent sa perfection... mais sous les coups et les cris. J'ai 2 étalons qui vivent ensemble; je peux leur tourner le dos sans crainte!
Je travaille avec eux dans le plaisir, sans mors, sans fer, avec beaucoup de "courage" (surnom du pain!) et aussi de caresses et de grattouilles.
Je ne comprends pas les "conseils" des pro qui visent à les rendre malheureux, rétifs... et donc intravaillables. Confused (Les enfermer au box, les travailler avec mors sévère et enrênement "pour ne pas qu'ils se rebellent", les museler pour "éviter qu'ils ne mordent et ne broutent que sur autorisation", etc etc... En fait, ils me conseillent de leur faire du mal, afin qu'ils se rebellent, et qu'ensuite on puisse dire "tu vois, ils sont méchants"...
Personnellement, j'ai préféré une méthode "douce" qui fait que mes chevaux me font confiance, on envie de faire pour moi (et pour des récompenses)... et dans cette atmosphère "zen", ils se livrent sans réserve.
_________________
« Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité. » Albert Einstein


Revenir en haut
jak


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 41
Localisation: pyrénnées
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Avr - 11:27 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

plutôt que d'essayer de justifier le travail sans mors, il me semble plus interessant de demander à ceux qui mettent un mors de justifier leur pratique.

La plupart, ne savent pas pourquoi ils mettent un mors:c'est la coutume....

tu verras qu'aucun des arguments pour l'utilisation du mors ne tient la route.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lilinette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 12
Localisation: Strasbourg
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Juin - 21:30 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Bonjour à tous, ca fait un petit moment que je lis certains sujets mais je ne me suis jamais inscrite car je trouve ça dommage que quasi tout le monde est à 100% contre le mors. Mais peut être qu'ici on pourra répondre à mes questions et me convaincre que tout est possible en sans mors pour 100% des chevaux. 
Et c'est ce sujet qui m'a le plus parlé, celui du dressage. 
Je vous ferais une présentation plus complète demain, mais pour résumer ma situation afin que vous puissiez comprendre mon intervention : j'ai une jument anglo/fjord, elle a 8ans, je l'ai depuis ces 3ans et demi. Elle était à peine debourré quand je l'ai eu. Donc au début, j'ai monté comme tout le monde en mors, mais j'ai appris a monter dans un club qui monte certes en mors mais pour les cavaliers trop maladroit, c'était rênes à la muserolle ou en ce moment, en licol. Donc dès le début, une jument un peu chaude en ballade, mais surtout stressée mais ça je n'avais pas encore l'experience pour le voir et je ne connaissais pas assez ma jument. Bref, sortir en mors devenez fatiguant, car elle chauffait assez vite, surtout au trot, elle partait à fond au trot et s'appuyait sur le mors quand je voulais m'arrêter. Donc j'ai monté en hack pour les ballades et continuer en parrallele le boulot en mors en carrière. Mais en ballade, si elle voulait, elle était quand même à fond au trot sans moyen de la cadencer un minimum. Ça ne me convenait pas, certes elle s'arrêtait mieux mais ça n'allait quand même pas et là vient le sujet du dressage et Philippe KARL mon "dieu" lol.

Donc face à mes "échecs", je me penche sur de la lecture. J'achète "dérives du dressage moderne" de Philippe Karl et ce fut ma révélation, je retrouve beaucoup de choses que j'avais appris dans mon club mais que j'avais oublié avec le temps. J'apprends qu'un instructeur, éleve de Philippe Karl, donne des stages en Alsace, près de chez moi, donc hop, j'ai cours en auditrice libre. Et là, pareil, je retrouve l'equitation simple, sans artifice, mains hautes, cheval décontracté, sans contrainte. Je suis convaincu.

Je ne peux faire un stage avec ma jument qu'un an après, entre temps, j'essayais d'appliquer ce que j'ai vu au stage avec ma grosse mais bof bof.

Je vais au stage, donc en mors, et ma jument était comme en ballade quand elle chauffe et au moins, je me suis dit, il me dira comment réagir. Donc en gros, ma jument était complètement sur les épaules, et comme elle n'avait pas confiance en ma main, elle se braquait en faisant de son encolure un mur et donc je me sentais tracté.
Avec ces histoires de flexions que vous ne comprenez pas, j'ai résolu mon soucis en une séance.
Pour répondre à effusion, tu confonds la flexion de nuque et la flexion de mâchoire, la flexion de mâchoire, c le mâchouillèrent du mors, flexion de nuque c quand le cheval vient se "placer". En gros, l'école de légèreté va chercher la décontraction de la mâchoire avec des flexions et quand tu relâche ta flexion pour une extension d'encolure, le cheval doit avancer. Au début, on ne cherche pas la flexion de nuque. La flexion de nuque vient quand décontraction, impulsion et flexibilité de nuque à gauche et à droite est acquises. De toute façon, je l'ai remarqué, avec ces acquis avant, la flexion de nuque vient d'elle même, le cheval s'arrondit de lui même.
Bref, revenons à notre histoire de sans mors, si vous voulez plus de précision, je le ferais volontiers.
Ce qui me rebute un peu dans les mentalité sans mors, c que comment vous auriez fait pour redresser ma jument sans mors ? Car quand elle chauffait en ballade, elle s'appuyait même sur le hackamore. Alors j'aurais pu réagir comme avec le mors, c les demis arrêts, sauf que quand je fais ça sans mors donc avec quelques choses qui agit sur le chanfrein, elle s'enfermait, or en mors, je peux facilement faire les demis arrêts en lui faisant comprendre de rester nuque ouverte, ce qui n'est pas le cas en side ou autre.
Je le sais car j'ai testé. Je monte actuellement en side pull en ballade car on a beaucoup bossé depuis et je me régale en ballade en side, mais c pck elle a compris les actions de mains et qu'elle a compris par mon boulot en mors qu'elle ne doit pas s'enfermer et se redresser.

Désolé pour le roman, fallait bien que mon inscription serve à quelque chose Mr. Green


Revenir en haut
jak


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 41
Localisation: pyrénnées
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 00:05 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

bienvenue lilinette, je serais ravi de discuter de tes expériences. Okay


ton discours est adorable car tu exprime des pensées totalement opposées dans un même discours. Ainsi tu dis:


 me convaincre que tout est possible en sans mors pour 100% des chevaux.


bon d'abord connais tu quelque  chose sur la planète terre qui marche pour tout et dans 100% des cas? Rolling Eyes


ensuite tu dis:
Ce qui me rebute un peu dans les mentalité sans mors, c que comment vous auriez fait pour redresser ma jument sans mors 


et là tu passe de la généralité la plus absolue:"tout et 100%" au cas tout à fait particulier de ta jument.


veux tu dire que ta jument représente "tout et 100%" des cas? Question


et tu enfonce le clou:
Avec ces histoires de flexions que vous ne comprenez pas, j'ai résolu mon soucis en une séance. 


merci de nous dire d'emblée que l'on est trop c.n pour comprendre  Crying or Very sad


J'ai lu aussi philippe Karl,je l'apprécie aussi mais je dois être profondement débile car tout ce que j'ai lu dans ses livres m'a rappellé ce qu'écrivaient les hommes de cheval au XIX ième siècle,entre autre.


Bref, revenons à notre histoire de sans mors, si vous voulez plus de précision, je le ferais volontiers.


ben oui j'aimerai bien que tu nous dise tout d'autant plus que tu présente l'enthousiasme de  la nouvelle convertie à ton "dieu" et ta nouvelle croyance.


Je pense que sur ce forum nous apprécions les efforts de PK pour une école de légèreté mais nous avons d'autres préoccupations .N'oublie pas que tu es sur un forum dont le but est de discuter "de l'équitation sans mors"


que pense tu de l'aphorisme: "le mors est aux mains ce que les éperons sont aux jambes" Idea


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GingerFox


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2012
Messages: 77
Localisation: Bourges
Féminin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 07:16 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Déjà, je suis contre les éperons... donc le mors...

Pour ce qui est de "tous les chevaux sans mors", je ne sais pas. J'ai juste mon exemple.
J'ai 2 étalons, dont 1 en débourrage... sans mors évidemment. Sans mors par idéologie (je ne comprends pas l'idée de lui infliger une douleur "juste" pour des idées humaines) et aussi parce qu'il a des dents de loup... et aussi tout simplement parce que la communication, la confiance, la légèreté, le placer... ça ne tient pas dans un bout de métal qu'on bourre dans la bouche du cheval. Rolling Eyes Sinon tous les mecs qui mettent des mors monteraient "comme des dieux". Les indiens d'amérique, cavaliers émérites, auraient monté avec un mors... Or non: donc monter sans mors avec finesse est possible.
J'ai débourré un autre étalon avant celui-là, et pareil: beaucoup de contact, de câlins, de grattouilles, et ensuite licol.
Si j'étais plus douée, je monterais "tête libre" pour le cheval. Wink
Ce n'est pas le cheval qui est "idiot" mais nous qui nous faisons mal comprendre. Le mors est un pansement sur une jambe en bois, créé pour contraindre le cheval malgré la "maladresse" du cavalier..
_________________
« Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité. » Albert Einstein


Revenir en haut
Lilinette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 12
Localisation: Strasbourg
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 12:01 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Jak, je me suis sûrement mal exprimé.
Je ne pense pas que ma jument est 100% des cas mais justement, je me pose des questions du comment j'aurais du m'y prendre sans mors pour palier à ce problème. Je ne monte pas plusieurs chevaux pour pouvoir tester le sans mors et pour me faire une expérience, j'ai juste ma petite jument avec qui j'ai fait pas mal d'erreur que j'aimerais corriger sans mors. Mais toute seule, pas trop possible, pas assez de gens autour de moi pour me guider. J'espérais une aide ici, mais au vu de l'accueil un peu sec, pas sur de trouver mes réponses.
Surtout que du coup, si le sans mors ne va pas à 100% des chevaux (je parle d'un cheval vert, pas encore travailler, qui ne connaît pas le mors), si une adepte du sans mors qui ne veut rien savoir du mors achete un cheval à qui ça ne convient pas, comment il fait ? Pour moi, tous les chevaux peuvent être monté sans mors pour des ballades mais pour bosser en carriere, je ne sais pas, vu que moi, je suis face à un mur des fois, j'essaye de trouver des solutions mais des fois, je n'en trouve pas, d'où un petit espoir de mon inscription sur ce forum.

Après, désolé si vous l'avez pris comme ça, je me suis mal exprimé pour les flexions, c juste que des le premier post, il y a eu confusion entre flexion latérale, flexion de nuque et flexion de mâchoire. Je ne vous ai pas traité de con, loin de moi cette intention. Et puis, c'etait ironique quand je disais que c'était mon Dieu. Je pensais pas que ca allait être pris au premier degré.
C juste que grâce à ce monsieur, j'ai eu beaucoup de réponse à mes questions. Mais il me manque des réponses pour la monte sans mors.

Et GingerFox, je suis tout à fait d'accord avec toi, la légèreté et tout ce qui suit, ce n'est pas une affaire de mors, c juste que moi, c en mors que j'ai découvert tout ça et c'est grâce au boulot que j'ai fait en mors que j'ai pu passé aisément en sans mors. Mais je ne veux pas dire qu'il faut passer au mors d'abord. Comme dit plus haut, je cherche des réponses ici, car j'ai un bébé qui va sûrement commencer à être monter l'annee prochaine donc j'aimerais éviter de faire les mêmes erreurs que sur ma jument.

Je sais que je suis sur un forum sans mors, je sais aussi lire, mais j'espère ne pas tombé sur des gens qui vont m'envoyer bouler. Je suis quelqu'un d'ouverte, d'ailleurs, si ce n'etait pas le cas, ma jument serait ferrer depuis longtemps et serait monté avec je ne sais quel mors mais non, je ne cherche pas la facilité, j'essaye de me poser les bonnes questions.


Revenir en haut
GingerFox


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2012
Messages: 77
Localisation: Bourges
Féminin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 14:25 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Wink Débourrer sans mors, et même sans "enrênement" (ni licol ni rien), c'est possible, car certains y arrivent (toujours les Indiens... ils étaient doués avec leur ponies!) Mr. Green
MAIS ce qui nous manque, à nous, les occidentaux traumatisés par l'équitation "de guerre", c'est la sensibilité pour ressentir le cheval. Tous les jours, j'essaie de communiquer plus finement avec mon gros Titan.

D'abord, il faut le mettre dans un état "positif", c'est à dire lui donner envie de travailler et de "proposer" (comme dans la méthode du clicker)

Ensuite, il faut prendre des "habitudes communes", qui permettent de se comprendre.
Ainsi pour freiner sans action sur la tête, on place son poids vers l'arrière et on se fait "lourd"...
Pour accélérer, on se gaine comme si on était déjà au galop, légèrement penché vers l'avant...
Tout ça, on l'apprend avec le cheval.
Pour ce qui est "plus fin", il faut s'apprendre mutuellement...
Un peu de demande d'une rêne d'appui + maintien de la jambe en arrière = "courbe-toi"...

On ne peut pas apprendre au cheval à faire quelque chose avec nous sur le dos s'il n'est pas capable de le faire seul.
Par exemple, le rassemblé extrême et maladif demandé en équitation classique est une horreur! Un cheval ne prend ce genre de position que très brièvement, dans le jeu... et on lui impose de le garder de longues minutes/heures, avec un cavalier sur le dos. Il faut voir aussi ce qu'on veut.
Je n'apprécie pas trop le dressage car ce genre de position malsaines sont appréciées.
La "soumission" du cheval, c'est de la m*rde. Moi j'appelle ça de la coopération. Les gens qui "soumettent" leurs chevaux se plaignent souvent que les bêtes sont "vicieuses" et "méchantes". Mais c'est le résultat de leurs mauvais traitements, rien de plus!
Mes étalons n'ont RIEN de méchant, ce sont des mecs, c'est tout, et c'est à moi de leur enseigner ce qui est OK pour les humains, et ce qui ne l'est pas. A côté de ça, il faut respecter leurs besoins de base, parce que vivre entourés d'interdictions... c'est pas facile... Donc vie au pré entre mecs + abri en accès libre + nourriture volumineuse et pas trop de concentré = des chevaux cools et faciles à vivre!
Pour demander à un cheval de faire une position monté, il faut déjà s'assurer qu'il est bien chaud et mentalement prêt à prendre cette position, quitte à la travailler à pied, ou à mettre le cheval dans une situation où, naturellement, il propose cette position (qu'on félicite)

Citation:

 Surtout que du coup, si le sans mors ne va pas à 100% des chevaux (je parle d'un cheval vert, pas encore travailler, qui ne connaît pas le mors), si une adepte du sans mors qui ne veut rien savoir du mors achete un cheval à qui ça ne convient pas, comment il fait ? Pour moi, tous les chevaux peuvent être monté sans mors pour des ballades mais pour bosser en carriere, je ne sais pas, vu que moi, je suis face à un mur des fois, j'essaye de trouver des solutions mais des fois, je n'en trouve pas, d'où un petit espoir de mon inscription sur ce forum.

Ce n'est pas parce que tu es face à un mur que c'est parce que le sans-mors ne convient pas. C'est juste que vous n'avez pas encore, toutes les 2, trouvé la méthode...
Avec Vulcain (premier étalon que j'ai débourré), ça a été naturellement en licol, puis side-pull, qu'on s'est entendu. Avec Atlas, je suis en bride sans mors avec un bitless (un simple licol bidouillé) et c'est bien mieux. Il n'aime pas les pressions sur le nez, ça l'énerve (il a le droit... comme moi je n'aime pas qu'on me touche la tête...) Avec la pression redirigée vers les côtés de la tête, il est plus détendu, et donc ça nous convient à tous les 2.



(Le licol est bidouillé de façon à faire le même effet)
_________________
« Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité. » Albert Einstein


Revenir en haut
DiegoMulot
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 1 223
Localisation: Rhone Alpes
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 15:08 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Petite reflexion : l'éperon n'a rien à voir avec un mors....il sert à "toucher" comme on le ferait avec un doigt, pour expliquer au cheval ce qu'on lui demande comme déplacement. Parfois le souffle de la botte ne suffit pas, tout dépend des chevaux et de leur sensibilité, bien entendu.
Pour moi monter avec des éperons est bien plus soft que de monter en mors.
(on oublie les éperons méchants utilisés pour faire mal, bien sur !).


Deuxième reflexion : j'aurais personnellement très peur de passer du mors au sans mors avec un cheval et c'est pourquoi j'ai debourré (quand je dis débourré en fait un jour j'ai sellé et on est parti en balade montée). mes jeunes tout de suite sans mors. D'abord un licol plat aux longues renes pour les codes (quand ils étaient poulains), puis en side-pull quand ils ont été en age d'être montés.


Pour le dressage, on peut aussi avoir des cessions d'encolure avec un sidepull  et c'est tout aussi bien d'agir sur la tête du cheval directement, plustot que de passer par le mors dans la bouche.


Et pour terminer je suis également fan de Ph. Karl et j'adorerais un jour pouvoir faire un stage avec lui...en plus je crois qu'on est voisins, mais seul le côté financier me ralenti un peu ! lol !


à +
_________________
on éperonne toujours un cheval qui galope !


Revenir en haut
GingerFox


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2012
Messages: 77
Localisation: Bourges
Féminin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 15:22 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

 
Citation:
 Petite reflexion : l'éperon n'a rien à voir avec un mors....il sert à "toucher" comme on le ferait avec un doigt, pour expliquer au cheval ce qu'on lui demande comme déplacement. Parfois le souffle de la botte ne suffit pas, tout dépend des chevaux et de leur sensibilité, bien entendu.
Pour moi monter avec des éperons est bien plus soft que de monter en mors.
(on oublie les éperons méchants utilisés pour faire mal, bien sur !).
Précision importante... J'en ai tellement vu qui LABOURENT les côtés du cheval "pour le tenir entre les jambes et les mains" que  j'ai du mal...


Pour le reste 200% Okay Laughing


 
Citation:
 mais seul le côté financier me ralenti un peu ! lol !
C'est bizarre, on a souvent ce genre de problème!! Mort de Rire
_________________
« Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité. » Albert Einstein


Revenir en haut
jak


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 41
Localisation: pyrénnées
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 15:17 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

bon alors lilinette quellles sont tes questions?


a la place d'éperons j'ai des étriers doma vaquera en plastique dont les coins font office d'éperons mais diegomulot à l'air de me conseiller de vrais éperons?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lilinette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 12
Localisation: Strasbourg
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 19:21 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Je suis tout à fait d'accord avec vous tous.
J'écoute tous les jours ma jument, si elle ne veut pas sortir, je ne la sors pas, mis à part les jours où on a vraiment prévu un truc genre rando ou autres. Mais quand je la vois ronchon, je fais cool à cru ou petite ballade, où elle va vite changer d'humeur.
Alors, pour l'instant, je n'ai plus de problème avec ma grosse. Elle reste equilibré, ne se fout plus sur les épaules pour un oui ou un non et est très fine en side pull. Même trop je trouve, à moi de trouver le juste milieu.

Ma question : comment j'aurais pu faire comprendre à ma jument en side pull ou autre de ne pas se mettre sur les épaules, de se tenir correctement. Là, j'arrive à le faire en side en pull car elle comprend mon geste que je lui ai appris en mors. Je ne lui demandais pas de se redresser au plus haut point, juste de rester équilibrer et pas avachi sur les épaules en s'appuyant sur le mors ou side pull.


Revenir en haut
GingerFox


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2012
Messages: 77
Localisation: Bourges
Féminin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 09:21 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Ma question à moi ne serait pas "comment la mettre..." mais "pourquoi se met-elle?" Mr. Green
Est-elle suffisamment musclée? Vit-elle au box, au pré, au paddock. Combien de fois par semaine fait-elle de l'exercice, et quoi? Quelle réaction avais-tu lorsqu'elle se mettait sur les épaules? Tirer plus?...
_________________
« Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité. » Albert Einstein


Revenir en haut
Emeline


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2011
Messages: 5
Localisation: Entre Bordeaux et Bergerac
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 13:34 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

DiegoMulot a écrit:
Et pour terminer je suis également fan de Ph. Karl et j'adorerais un jour pouvoir faire un stage avec lui...en plus je crois qu'on est voisins, mais seul le côté financier me ralenti un peu ! lol !



Le jour où tu y vas tu m'amènes? HihiHi  Embarassed
_________________
http://vivresapassion.jimdo.com/

Le jour où je n'aurai que des certitudes, je cesserai de progresser.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lilinette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 12
Localisation: Strasbourg
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 19:39 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Alors elle vit au pré toute l'année, elle est un peu grasse lol, sinon à l'époque où elle le faisait (vu que j'ai résolu le soucis grâce au mors) elle était sorti 2 ou 3 jours puis un jour de repos, c'était son rythme. Et c'était 2 ballades dans la semaine, une séance de plat en carrière et une séance liberté ou longues rênes et une séance à cru soit carrière, soit ballade, mais c léger.

Je sais que ce problème est venu de moi, dès ces 4 ans, je partais en trotting, j'aurais plus du accentuer sur les ballades au pas avec beaucoup de transition, mais bon, je n'avais pas assez d'expérience. Et du coup, elle faisait ça quand je voulais soit la ralentir soit l'arrêter, donc tout simplement quand ça la frustrer. Car madame aime bien aller dans son grand trot et rentrer ainsi, sauf que dans cette attitude, si il y a quoi que ce soit et que je dois m'arrêter d'urgence, bah y'a plus de frein. Donc c'était un peu un cercle vicieux, elle chauffait, je lui demandais poliment de ralentir, elle commençait à se mettre sur les épaules ou tirer un peu, j'acceptais ma demande avec les épaules bien en arrière mais ça ne faisait rien, donc je m'énervais. Ça aussi, j'ai changé lol, je ne m'enerve plus, mais bon. Du coup, dans ces moments là, je ne savais plus comment faire.
Avec le stage de dressage, du coup, j'ai appris les flexions et donc quand elle faisait ça, je lui demandais une flexion, ce qui la redressait et je pouvais du coup la ralentir. Mais j'avais tester les flexions en side avant le stage et elle le faisait bien en carrière mais pas dehors dans cette mentalité.


Revenir en haut
DiegoMulot
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 1 223
Localisation: Rhone Alpes
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 22:14 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Si ta jument est lourde sur les épaules c'est pas pour t'embéter hein ! c'est sa morphologie...il faut l'aider en lui faisant faire des exercices d'assouplissement et surtout de muscu !




Oui Emeline....ok pour se faire un truc chez Ph. Karl !!!!!!  Okay
_________________
on éperonne toujours un cheval qui galope !


Revenir en haut
Emeline


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2011
Messages: 5
Localisation: Entre Bordeaux et Bergerac
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 08:15 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Okay
_________________
http://vivresapassion.jimdo.com/

Le jour où je n'aurai que des certitudes, je cesserai de progresser.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lilinette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 12
Localisation: Strasbourg
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 09:04 (2012)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat Répondre en citant

Faire quelque chose avec PH. Karl, c compliqué car très pris et il enseigne plus à des moniteurs sur un an.
Mais si vous avez des installations, vous pouvez organiser un stage chez vous, il faut trouvé minimum 6 cavaliers et Max 8 et les enseignants se déplacent partout en France. Wink


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:32 (2017)    Sujet du message: dressage sans mors - réflexions, débat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    vers une équitation sans mors Index du Forum -> L'équitation sans mors -> Le travail du cheval sans mors Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com